Projet d'établissement

 

 

PROJET D'ETABLISSEMENT

 

À l’école de la nature !

 

 

Ecole communale

 

de Ninane-Chaudfontaine

 

Ecole fondamentale Félix Trousson

22, route de Beaufays

4050 Ninane

 

Ecole maternelle Elias Regnier

112, avenue des Thermes

4050 Chaudfontaine

 

Tél. : 04/361.56.59

Gsm : 0497/70.24.23

 

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

L'École de Ninane est une école familiale, entourée de bois et de prés, ouverte à tous, située aux abords de la ville, dans un village convivial.

Quelles que soient ses différences, chaque enfant y trouvera un accueil chaleureux, un respect, une entraide et une coopération qui favoriseront son épanouissement affectif, social, intellectuel...

L'éducation aux pratiques démocratiques de citoyenneté ainsi que la qualité pédagogique de notre enseignement contribuent à former, au mieux, les adultes de demain.

 

L’École est implantée sur trois sites :

  • Le cycle 2 ½ – 8 ans : route de Beaufays, 22 à Ninane.

  • Le cycle 8-12 ans : rue des Vergers, 15 à Ninane.

  • L’école maternelle de Chaudfontaine : avenue des Thermes, 112 à Chaudfontaine.

 

 

  1. L’école de Ninane : une « École du dehors » !

         

    1. Qu’est-ce que ça signifie ?

Sortir de la classe, remettre l’enfant en connexion avec la nature et l’environnement, apprendre de ses perceptions en les situant au centre des apprentissages.

Enseigner dehors, c’est enseigner régulièrement dans l‘espace naturel et culturel proche de la classe, de manière interdisciplinaire et en travaillant l’ensemble des domaines d’apprentissage de l’école.

Faire classe dehors, c’est à portée de pas, aller à la rencontre de la nature et lire, observer, écrire, compter, organiser, poétiser, pratiquer des activités physiques et des arts plastiques, chanter, jouer…

L’école du dehors implique un va-et-vient constant entre apprentissages extérieurs et intérieurs.

 

    1. Pourquoi cette orientation ?

Les enfants ont besoin de contacts réguliers avec la nature. Or, de manière générale, entre les écrans omniprésents, les craintes des adultes qu’ils ne se salissent ou se blessent, ils passent de plus en plus de temps enfermés dans des pièces closes, où ils restent souvent assis. L’école du dehors installe un climat propice aux apprentissages, au développement global de l’enfant tant pour sa santé que pour son équilibre physique et psychologique.

Sortir en nature permet en effet de développer tous les sens et toutes les intelligences, kinesthésiques (c’est-à-dire du corps et du mouvement) et naturalistes (qui permet de classifier, d’observer les éléments naturels) …

En faisant appel à tous les sens, en permettant des expérimentations y compris spatiales, les apprentissages en extérieur sont souvent plus riches que ceux menés en classe. Ils permettent de prendre en compte l’enfant dans sa globalité, c’est-à-dire aussi bien dans son corps que dans son esprit alors qu’en classe, c’est souvent principalement à l’intellect de l’enfant que l’on s’adresse. Des sorties régulières en nature augmentent les capacités de mémoire, de concentration et d’attention.

Avec moins de stimulations excessives simultanées, la nature est également une source d’apaisement pour les enfants. Elle les place ainsi en situation d’un meilleur développement cognitif et propose des pistes de réflexion pour contrer les effets pervers des écrans auxquels certains enfants sont surexposés. L’impact du climat généré par les activités extérieures est très positif sur les relations entre pairs ainsi qu’entre les élèves et les enseignants.

De plus, le lien à la nature qui se crée lors de ces rencontres régulières avec l’environnement est essentiel. L’enfant qui apprend à s’émerveiller devant la beauté du monde, à le comprendre, sera naturellement plus enclin à vouloir le protéger, à vouloir le défendre. Dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’excellence, la volonté est d’éveiller les consciences des élèves aux défis qu’ils devront affronter. Les amener à réfléchir à une transition écologique et sociale responsable trouve naturellement toute sa place.

Les témoignages nombreux convergent. L’École du dehors impacte positivement le milieu scolaire : les enfants sont épanouis, les parents ravis, les relations apaisées et les apprentissages ancrés.

 

    1. Concrètement, qu’est-ce qui différencie l’École du dehors d’une école classique ?

À l’École du dehors, l’environnement extérieur est source de motivation et objet d’apprentissage. Tous les apprentissages ne se font pas en dehors de la classe mais chaque sortie du local va susciter des observations, des perceptions, des mises en situation, des apprentissages qui s’appuient sur ce que l’environnement en général et la nature en particulier peuvent offrir.

Par exemple, la découverte de la circonférence pourra avoir lieu autour d’un tronc d’arbre, des activités de vocabulaire prendront place dans la clairière du bois, de multiples leçons se tiendront dans l’espace classe aménagé naturellement sur la pelouse… La nécessité d’échange d’informations incite les enfants à travailler ensemble et implique une pédagogie collaborative.

La régularité, indispensable, des activités extérieures est définie en continuité et en équipe.

Bien sûr, le climat conditionne certaines activités, mais ne constitue pas un obstacle insurmontable, les enfants et les enseignants s’équipent et s’adaptent aux situations rencontrées.

En résumé, l’École du dehors exploite tout le potentiel de l’environnement pour assurer le développement global de l’enfant.

 

  1. Projet littéraire : « Lire ça inspire ! »

Afin d’améliorer la maîtrise des compétences en lecture, en expression orale et écrite des élèves, nous organisons une série d’activités variées et spécifiques à partir de livres ou autres qui inspirent à la réflexion, à l’analyse, aux débats, à l’argumentation, à l’éveil de l’esprit critique et dynamisent ainsi l’enthousiasme des élèves.

Nous exploitons principalement la littérature jeunesse qui offre des textes et des romans de qualité parlant aux enfants, favorisant leur motivation et donnant du sens à leur lecture. La méthode de lecture appliquée est une méthode mixte qui allie le décodage, la découverte de textes et l’apprentissage de stratégies.

Les compétences en lecture des élèves sont travaillées au travers de différentes activités mises en place tout au long de l’année scolaire. Quelques exemples : les 10 minutes de lecture plaisir quotidienne, les cercles de lecture, Calidi lit, les lectures partagées, les rallyes lecture…

Tous les ans au mois de mars, l’école organise « Le printemps du livre ». Au cours de cette soirée, où tout tourne autour du livre, les enfants ont, tout d’abord, la possibilité de présenter à leurs proches leur projet de classe (pièce de théâtre, création d’un livre, bibliothèque numérique, journal...). Les parents peuvent également admirer les différents travaux littéraires réalisés tout au long de l’année scolaire. Une animation ludique est également proposée.

 

  1. Nos méthodes pédagogiques au quotidien.

    1. Gestion relationnelle : « La qualité de la relation en plus »

Une attention particulière est portée sur le développement des compétences sociales à travers différentes activités (Tip Top kids, cercles de parole, humeur du jour, initiation à la communication non-violente...). Elles ont pour objectif d’entretenir l’envie de se parler et de s’écouter, d’augmenter son empathie et sa bienveillance ainsi que sa réflexion.

A différents moments, les enfants ont l’occasion d’apprendre à se connaître et à s’exprimer, notamment sur leur ressenti. La gestion des conflits s’organise autour de fiches d’expression-réflexion (adaptées à chaque âge) et de rencontres entre élèves.

Afin d'éveiller les enfants au respect, nous élaborons avec eux des chartes de vie, ensembles de règles à respecter pour le bien être de chacun. L’entraide est valorisée à travers des projets interclasses.

 

    1. Continuité pédagogique et acquisition de compétences

Les enfants apprennent au départ de projets, de défis et de situations problèmes. Ils manipulent, expérimentent, apprennent progressivement, du concret vers l’abstrait, avec des moments de structuration (synthèses, fiches techniques, modes d’emploi, affiches…). Nous organisons des activités et des travaux de groupe en alternance avec les activités collectives et individuelles. Le travail en atelier permet la différenciation dans les apprentissages et ce, à tous les âges.

 

Les apprentissages sont construits avec les enfants et structurés dans des fichiers de synthèse et des référentiels. La farde synthèse de l’enfant est un outil qui se complète tout au long de son parcours scolaire. Un journal de classe a également été élaboré à la suite d’une réflexion de toute l'équipe pédagogique. Cet outil commun pensé dans un souci de continuité est utilisé de la 1ère à la 6ème primaire. Nous apprenons aux élèves à utiliser ces outils de manière autonome.

La continuité est aussi appliquée au travers de la grammaire et de l’orthographe. Les appellations grammaticales ainsi que les codes de correction des dictées sont évolutives. Des réunions plénières de concertation permettent d’assurer la continuité au sein des cycles et entre les cycles.

 

Pour assurer le passage maternelle-primaire, différents documents sont échangés : cahier de nombres, cahier d’écriture. Ces outils suivent les enfants jusqu'en deuxième primaire. En troisième maternelle et en première primaire, les enfants participent à des ateliers 5-7 auxquels les élèves de Chaudfontaine participent, ce qui leur permet d’être intégrés plus facilement à l’école de Ninane. Les enfants de Chaudfontaine se rendent également en car à Ninane pour les cours de psychomotricité.

 

Le dossier « élève » est établi pour chaque enfant afin de suivre au mieux son parcours et renseigne les aménagements qui ont, éventuellement, été mis en place. Il permet une mise à jour et une évaluation régulière par l’équipe.

 

    1. Intégration des élèves issus de l’enseignement spécialisé

Conformément à l’axe stratégique n°4 du Pacte d’Excellence, l’équipe pédagogique s’engage à examiner au cas par cas toute demande d’intégration et à mettre en place toutes les conditions nécessaires pour en assurer les meilleures chances de réussite. La spécificité du cas de l’enfant est analysée par l’ensemble de l’équipe éducative et des solutions adéquates et spécifiques sont mises en place (différenciation, remédiations, possibilité de suivre certaines matières dans une autre année…).

 

    1. Recours aux technologies

L’école est équipée d’ordinateurs et dispose d’une «cyberclasse». Toutes les classes possèdent et utilisent quotidiennement un tableau interactif. Le degré inférieur a recours à l’utilisation de tablettes ce qui permet de différencier et de varier les méthodes d’apprentissage.

 

    1. École de devoirs

En collaboration avec une institutrice et des bénévoles (dont des grands-parents du village), une école de devoirs a été mise en place le lundi, mardi et jeudi, afin de répondre aux besoins des enfants et des parents qui le souhaitent. Différents groupes sont organisés en fonction de l’âge des enfants.

 

    1. Ouverture vers l’extérieur

  • La culture

Des classes de dépaysement et de découverte sont organisées pour les enfants. De nombreuses plages horaires sont réservées à des activités culturelles et sportives qui varient en fonction des classes. Ils participent à différentes activités préparées et exploitées en classe telles que des excursions, des visites d’expositions et de musées…

Lorsque le cas se présente, les familles ont l’occasion de partager leur culture lors d’activités dans les classes.

Après-journée, l’école propose et facilite l’accès à des cours de musique et de djembé. Une collaboration entre la garderie de l’école et les clubs de sport du village (danse, basket, tennis de table) a été établie afin de faciliter la transition.

 

  • La santé

Une sensibilisation à une alimentation saine est pratiquée tout au long de l'année. Des repas chauds de qualité, équilibrés, frais et savoureux, préparés par un traiteur, sont fournis chaque jour.

Afin de préparer les élèves au mieux, le PMS informe chaque année les élèves de sixième année de l’organisation de l’enseignement secondaire.

 

  • La citoyenneté

Nous participons à diverses activités du village et de la commune : fête du village, activités sportives…

Une délégation d’élèves du degré supérieur, élus par leurs pairs, participe régulièrement au Conseil communal des enfants.

Les élèves sont sensibilisés au devoir de mémoire et invités à se rendre aux commémorations patriotiques.

L'étroite collaboration avec l'Association de Parents de l’École de Ninane (APEN) contribue pleinement à la qualité de vie de l'école.

 

Ce document a été élaboré par l’équipe pédagogique et approuvé par le Conseil de participation. Ce projet représente le contrat liant les familles à l‘école. En inscrivant leur(s) enfant(s) dans l’établissement, les parents en acceptent les choix pédagogiques et actions concrètes tels que définis ci-avant.

 

4. Décrets de référence

Ce projet d’établissement est élaboré en fonction

 

  • du Décret cadre du pilotage du 13/09/2018,

  • du Pacte pour un enseignement d’excellence,

  • du Projet éducatif et pédagogique du Pouvoir organisateur ainsi que du règlement des études et du règlement d’ordre intérieur.